Amour à lire

Interview auteure romance : Morgane Destrée

Tu l’as sans doute découvert lors de la cérémonie des Roses d’Or (à retrouver ici [clique sur la rose]: 🌹 ), Morgane Destrée est ma révélation écriture de 2020 ! 🙂

J’ai découvert sa plume lors de ma lecture, en service presse, de “La Saintonge“. Plus j’avançais dans les pages, plus tout ce que je dévorais des yeux me paraissait éblouissant. Des descriptions de l’époque historique subtiles et maîtrisées, des personnages structurés et cadrés au possible. Des destinées hors du communs et des aventures addictives. Sans oublier l’érotisme sensuel et la romance à l’état pur. Morgane a l’art de susciter les sens, en évitant avec soin “l’obscénité too much” de certaines New Romances.
A la fin de ma lecture, j’ai mis “20/20” à ce roman car je n’avais rien à redire.
Etant complètement sous le charme de cette plume, j’ai repris contact avec Morgane Destrée à la suite de ma chronique de “La Saintonge” et lui ai demandé de répondre à quelques questions.

Présentation rapide :
Morgane Destrée est une auteure spécialisée dans la romance “historique et érotique”.
A ce jour, Morgane a publié deux romans chez Juno Publishing :
– “La Saintonge” en 2016
– “L’Homme aux rayures de tigre” en 2019

EDIT 2021 : “Un Parfum de Frangipane” (le tome 1 “De l’autre côté du monde”), publié chez Royal éditions, est disponible depuis Avril !

🎙 Interview effectuée en Janvier 2021

💬💬💬

Bonjour Morgane ! Peux-tu te présenter en quelques mots, s’il te plaît ?

Morgane Destrée : Deux mots suffiraient, nomade et bohème, mais je suppose que vous attendez plus…
Je suis née à Paris, mais puise la moitié de mes origines en Vendée. Ballottée depuis mon plus jeune âge de ville en ville, de pays en pays, je n’ai jamais vraiment posé mes valises, seuls mes livres ont été mes compagnons. J’ai toujours vécu ma vie comme je l’entendais, au gré de mes passions et de mes envies. Je déteste les remords et les regrets.

🎙

Depuis combien de temps écris-tu ?

Morgane Destrée : Ouh là… depuis toute petite. Dès que j’ai su écrire correctement, j’ai pris mon stylo et commencé à gribouiller. Le premier roman à m’avoir inspirée est “Alice au pays des Merveilles“, de Lewis Caroll. Je lui écrivais de nouvelles aventures, inventais de nouveaux personnages tous plus farfelus les uns que les autres, j’illustrais ces histoires de mes dessins d’enfant. Je crois qu’aujourd’hui, on appelle ça de la “fanfiction”.

🎙

Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire ?

M.D. : Une enfance très solitaire et peu d’amis, alors je fabriquais mes histoires, je créais mes mondes et m’inventais des amis, toujours loyaux, honnêtes et droits, parfois ambigus et controversés, mais toujours emprunts de fraternité.
Il y avait toujours beaucoup de livres à la maison, je n’avais qu’à puiser.
Il m’a fallu longtemps avant de décider que mes romans méritaient d’être édités. J’ai horreur de la médiocrité. Je voulais que mon père et ma grand-mère soient fiers de moi s’ils me lisaient un jour… Je leur ai dédié “Un Parfum de Frangipane“.

🎙

D’où te viennent tes inspirations ?

M.D. : Elles sont nombreuses, souvent de mes lectures, de mes films préférés, de ma propre expérience… “La Saintonge” est née d’un « Secret d’Histoire » sur les grandes horizontales, “L’Homme aux rayures de tigre” a germé suite à une légende que m’a raconté un ami au Viêt-Nam. Parfois un simple lieu peut m’inspirer, ce fut le cas pour “Un Parfum de Frangipane“. Je suis tombée amoureuse des Antilles, de leur peuple et de leur histoire, j’ai eu envie d’en faire un roman.

🎙

Pourquoi et comment t’es-tu spécialisée dans la Romance “Historico-érotique” ?

M.D. : J’avoue que j’ai du mal à me retrouver dans notre époque, trop peu de romantisme et de poésie. Où est la belle histoire quand tout est brouillé par l’internet à haut-débit et les communications instantanée ? J’aime les personnages volontaires, charismatiques, emportés dans un flot d’aventures qui n’auraient plus lieu aujourd’hui où tout est réglementé, orchestré, millimétré…
Écrire de l’érotisme m’est venu d’une constatation beaucoup plus triste, quand j’ai découvert que nombre de mes amies, et amies de mes amies, lisaient des romans érotiques pour se procurer un orgasme qu’elles n’obtenaient pas dans leur couple. Non, ne riez pas, c’est dramatique. La frustration sexuelle est l’origine de nombreux troubles psychiatriques, demandez donc à Freud.

🎙

Est-ce que “La Saintonge” (ton premier roman publié) est également le premier roman que tu as écrit ?

M.D. : En fait non. Mon premier roman est ce que l’on peut appeler aujourd’hui une “Dark Romance”. L’histoire d’une jeune fille montée à Paris, aveuglée par les étoiles de la ville, en pleine époque des seventies. Une romance sombre sur fond de sexe drogue et Rock’n Roll (je suis une grande fan de la musique de ces années). Je ne désespère pas de le retravailler un jour afin d’en faire un vrai roman, digne d’être publié…

🎙

Quel est ton processus d’écriture ? Es-tu une “architecte”, et tu planifies tes romans de A à Z avant de démarrer ou es-tu plutôt un électron libre qui se met à écrire devant une page blanche et… Advienne que pourra (“jardinier”) ?  

M.D. : En ce qui me concerne, l’architecture nécessite un niveau d’organisation que je n’ai pas encore atteint dans cette vie. Par contre j’adore jardiner… J’ouvre une page Word et je déroule. En fait, quand je dis je déroule ce n’est pas tout à fait vrai, j’écris énormément sur cahier. Le matin sur ma terrasse en écoutant le chant des oiseaux, l’après-midi à la plage, bercée par le crissement des vagues. J’ai besoin de calme et de sérénité. Mais il m’arrive aussi d’écrire de longues parties directement sur l’ordinateur. En fait, je me vois plutôt navigateur au long cours. Je connais mon port de départ, je sais à peu près où je veux aller, entre les deux, ce sera selon les vents, les courants et mes envies. Il y aura des coups de tabac, des pétoles, des escales. Pourtant, je prépare bien un plan de route avant de larguer les amarres, mais je finis toujours par me dérouter… Je laisse une grande place au feeling. 

🎙

Est-ce que l’écriture est ton métier ? 

M.D. : Je rêve de vivre de ma plume, comme beaucoup je pense. Ce n’est pas le cas, hélas.

🎙

Tu es plutôt Maison d’édition ou Auto-édition ?

M.D. : Je préfère travailler avec une maison d’édition. Pour moi, chacun son métier. Ecrire un roman est long, pour moi c’est une vraie croisade, alors le travail de correction (auquel nul ne peut échapper), de mise en page, la couverture, la promotion, je laisse ça aux professionnels. 
Et puis, en passant entre les mains d’un comité de lecteur, on sait si notre roman a une réelle chance de plaire ou pas. Pour moi, c’est un label de qualité.

🎙

Lors de ma lecture de “La Saintonge“, j’ai remarqué ton vocabulaire admirablement riche de mots anciens, contemporains à tes histoires. Comment fais-tu pour avoir une palette de mots aussi variés ?

M.D. : C’est une vieille habitude qui me vient de ma grand-mère. Chaque fois que je tombais sur un mot compliqué dans un roman, elle me disait de chercher la définition dans un dictionnaire puis de le noter sur un carnet. Je n’ai jamais perdu cette habitude, d’ailleurs, j’ai toujours dans ma valise mon vieux Larousse de poche que j’avais à l’école…

🎙

Quel roman t’a demandé le plus de travail en termes de recherches (publié ou en cours d’écriture) ?

M.D. : Incontestablement “Un Parfum de Frangipane“. Près de deux ans rien qu’en recherches. Les archivistes de la bibliothèque Schoelcher à Fort-de-France sont devenues de vraies copines. Mais “Vengeance en bas de soie“* le talonne de très près. Pour le dernier tome de cette saga, se déroulant pendant le débarquement, j’ai eu la chance d’entendre les récits de guerres de la bouche même des vétérans, alors que j’habitais Saint-Marie du Mont, premier village libéré de France…

*Note de La R.é. : Ce roman est encore en cours d’écriture par Morgane Destrée. Voir détails dans la question suivante.

As-tu des projets en cours d’écriture, en ce moment ? 

M.D. : Je suis en plein dans la réécriture de “Vengeance en bas de soie“, une romance qui se déroule sous l’occupation. Ensuite, j’achèverai les corrections du “Caldoche“, (dont la première ébauche est visible sur Scribay), une de mes romances les plus sombres, traitant d’un sujet terrible, ces rescapées des tranchées devenus marginaux, proscrits, indigents.

🎙

Aurais-tu des conseils pour des jeunes auteurs qui aimeraient se lancer dans l’écriture ?
Et également pour celles et ceux qui souhaitent écrire un roman historique ?

M.D. : Lisez, c’est le meilleur conseil que je puisse vous donner, l’inspiration viendra d’elle-même si vous la laissez venir à vous. Prenez votre temps, relisez-vous, n’hésitez pas à détruire ce qui vous paraît médiocre, moyen. Ne cherchez pas à être à tout prix édité dans le mois. Mieux vaut mettre un an à écrire un bon roman qu’un mois à en écrire un mauvais.
Si vous vous lancez dans l’historique, ne prenez pas la partie recherche à la légère. Il n’y a pas plus facile à rater qu’un roman d’histoire. Plongez-vous dans l’époque, dans la peau de votre personnage, tentez de penser comme lui, en fonction des événements de l’époque…

🎙

Et dernière question. 🙂
Pour toi, Morgane, qu’elle est ta romance historique préférée ?

M.D.: Deux en fait on marqué ma « carrière littéraire » :
– “La Bicyclette Bleue” de Régine Deforges.
– “Le Gerfaut des Brumes” de Juliette Benzoni

💬💬💬

Un énorme merci à Morgane Destrée pour avoir pris le temps de répondre à toutes mes questions. 🙂
Pour découvrir davantage cette auteure, tu peux la suivre sur Instagram et Facebook. Et pour découvrir sa plume gratuitement, direction Scribay 🙂 !

J’espère que tu tomberas sous le charme de cette plume enchanteresse 🙂 ! Ses deux romans publiés sont disponibles sur “Simplement Pro”, si tu es chroniqueur.se.

Ceci est également ma toute première interview, j’espère qu’elle t’a plu.

N’hésite pas à me dire ce que tu en as pensé et si tu souhaites, pourquoi pas, que j’interviewe un.e autre auteur.e. 🙂

A bientôt pour une nouvelle belle histoire.

La Romantique éperdue ♥

1 commentaire

  1. […] Si tu souhaites en savoir plus sur Morgane Destrée, j’ai eu le plaisir de la contacter et de lui poser quelques questions. 🙂 Tu peux retrouver l’interview complète ICI […]

Répondre à Services Presses : Les Roses d’Or 2020 – La Romantique Eperdue Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 7 =