Amour à lire Pour les adultes romantiques

LECTURES ÉTÉ 2019

Bonjour Romantique,

D’habitude, je profite de l’été pour dépoussiérer ma PAL. Cette année, ça n’a pas été trop le cas, à mon grand regret. Je n’ai lu que… 3 livres, autrement dit, level -15 pour la “livrovore” romantique que je suis.
Mais qu’importe, voici les livres lus cet été. 🙂

A noter que les deux premiers se sont glissés dans ma valise et ont fait le voyage avec moi jusqu’à ma destination soleil 2019 !

Coup de chaud à Copenhague
Julie Caplin
Editions J’ai Lu

Résumé : Kate bout de rage. Son prétendu fiancé vient de lui souffler la promotion qu’elle espérait. À la place, sa chef lui lance le défi de convaincre un groupe de journalistes récalcitrants de la suivre une semaine à Copenhague afin d’y goûter le style et les charmes de la capitale danoise. Parmi eux, l’arrogant Ben Johnson, brillant, séduisant, mais ingérable… Aléas, incidents et rebondissements, Kate ne sait plus où donner de la tête. Heureusement, pour adoucir sa mission, il y a l’atmosphère chaleureuse du Café d’Eva, ses pâtisseries, et, progressivement, les choses semblent s’arranger… Mais tout bascule quand Ben Johnson, piqué par on ne sait quelle mouche, publie une chronique retentissante où il critique Kate dans les grandes largeurs…

~ AVIS ~

Une fois le livre fermé, je n’ai eu qu’une envie : prendre des billets d’avion, direction le Danemark ! Le voyage proposé aux lecteurs dans le pays le plus heureux du monde est vachement chouette et dépaysant. Bravo à Julie Caplin pour tous ces petits détails qui émaillent le livre et qui vend à merveille l’idée du hygge.
J’ai également adoré la compagnie du voyage, cette bande de professionnels, que les différences, finalement rapprochent. Cette amitié qui se lie entre eux au fur et à mesure du séjour m’a beaucoup touchée, j’ai bien aimé les découvrir et passé du temps avec eux. Un petit pincement au cœur de devoir leur dire au revoir à la fin…

Mais la romance m’a déçue. Beaucoup déçue. Pas que ça se termine comme je ne le voulais pas – au contraire, hein – mais au vue de la quatrième de couverture, je m’attendais à de l’action entre eux, cette relation “chien / chat” (même à petite dose), des piques, des fuites, du suspens et… rien. Du moins, rien extraordinaire. Certes, on se doutait de la fin, la romance n’est pas du Agatha Christie, mais j’aurais voulu plus. Rien qu’un tout petit plus que ce que nous a proposé l’auteure. C’était trop gentillet, plat, sans saveur. Mon cœur n’a jamais fait de bond, 0 papillon dans le ventre et l’épilogue sur le couple était un peu trop poussé, trop “bonbon rose” par rapport au reste du roman.

Petit bémol aussi sur cette quatrième de couverture, justement, qui résume tout le livre et pas qu’une partie… J’ai donc eu la sensation d’être un peu spoilée, surtout lorsque j’avançais dans l’histoire et que je me rendais compte que CET élément n’avait pas lieu et que j’avais bien dépassé le milieu du livre …

Conclusion : J’aime… Un peu

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Celle qui murmurait à l’oreille du mec en costard Laetitia Constant
Editions J’ai lu

Résumé : À vingt-sept ans, Fauve est une jeune femme dynamique. Gérante d’un haras atypique niché dans la forêt landaise de Gascogne, elle y exerce avec passion le métier de chuchoteuse. Elle soigne des chevaux traumatisés, tout en donnant des cours d’équitation responsable aux enfants. C’est alors qu’une lettre de la mairie vient tout menacer : son terrain vient d’être acheté par une société immobilière qui veut l’expulser. Non, elle n’a pas tant donné pour tout perdre aussi bêtement ! Elle se rend directement au siège de cette société traîtresse… pour découvrir que l’homme à la tête du projet n’est autre qu’un odieux personnage, arrogant et coureur, qu’elle a déjà eu le malheur de rencontrer. Le voici, semble-t-il, décidé à détruire sa vie. Pour qui se prend-il ? Fauve ne se laissera pas faire ! Et la guerre est déclarée.

~ AVIS ~

Bon, il faut savoir que je ne suis pas plus que ça en adoration sur les chevaux, mais moi et les histoires à la Orgueil et préjugés, je prends direct !
Ça ne parle pas “poney” pendant des chapitres sans intérêt et c’est d’ailleurs ce que j’ai adoré dans ce livre: l’auteure ne part pas dans tous les sens sur le sujet, elle a su mettre les barrières nécessaires pour que le lecteur se concentre sans forcer et va droit au but (un peu comme les barrières au bowling, histoire d’avoir un strike facilement 😉 ).

J’ai bien aimé la romance entre les deux, ce petit jeu discret du chat et de la souris, du “heureux hasard”, de cette “guerre” que j’ai trouvée bien mise en scène.
Mais vers la fin, j’ai eu la sensation d’avoir loupé un chapitre, surtout venant des sentiments du personnage masculin principal. Et l’histoire s’arrête un peu trop brusquement. Lorsque j’ai fini le chapitre, je me suis demandée si on avait pas arraché les dernières pages. Je ne pensais pas que ça allait s’arrêtait là, il m’a manqué ce petit chapitre en plus, un épilogue. Je suis un peu restée sur ma faim, j’aurais voulu plus, ou un minimum d’explication, parce que là, c’était brutal.

Mais dans l’ensemble, j’ai passé un très bon moment de lecture !

Conclusion : J’aime… Beaucoup
♥ ♥

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

Ma vie, mon ex et autres calamités
Marie Vareille

Résumé : Juliette a un amoureux, un job, un appartement et trente-et-une paires de chaussures. Mais toutes les bonnes choses ont une fin : du jour au lendemain elle se retrouve célibataire, chômeuse et sans logement !
Elle déprime pendant des jours devant Gossip Girl en engloutissant des kilos de Chococookies. Jusqu’à ce qu’une série de quiproquos rocambolesques la contraigne à affronter sa plus grande terreur, l’avion, et à s’envoler pour les Maldives à la poursuite de son ex et de sa mystérieuse nouvelle copine. Évidemment, là non plus, les choses ne tournent pas comme elle l’avait imaginé. Elle rencontre notamment un jeune homme, certes très beau, mais aussi très désagréable…

~ AVIS ~

Ce roman de Marie Vareille est comme une glace savourée un bel après-midi d’été ! On adore ça, on s’en lasse jamais et on en redemande. 🙂 L’auteure a réussi à prendre les meilleurs codes d’une parfaite comédie romantique estivale et te les présente sur une assiette en or : des personnages fun (High five à Chiara, maintenant, je veux une BBF italienne), une histoire d’amour bien sympa (et courue d’avance, mais c’est ce qu’on aime!), des rebondissements, un héros mystérieux et une héroïne drôle ! Et gros point positif, un décor de rêve – qui a coûté cher (littéralement) à notre pauvre Juliette.

Le début est chouette mais, je dois avouer, traîne un peu. L’auteure met tout son cœur à la description des personnages et ça se sent. Néanmoins, on se fait vite un avis sur chaque personnage et c’est pas plus mal. Mais une fois arrivé au milieu du roman, c’est parti, impossible de lâcher !

Mon petit bémol (jamais satisfaite, cette romantique) serait le manque d’explication venant de Mark. Je n’ai pas trop suivi ses pensées…
Malgré ça, Marie Vareille t’offre L’histoire (avec L majuscule) à lire absolument pendant l’été !

Conclusion : J’aime… Passionnément
♥ ♥ ♥

A une prochaine belle histoire,

La Romantique éperdue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 × 20 =